Georges Charles

georges-charles

Prévention et diétothérapie par la nutrition en Chine

Il ne s’agit pas de cuisine chinoise mais de cuisine de Chine et de cuisine en Chine où elle s’apparente à la médecine classique puisque sont but est de prévenir les maladies et de soigner des affections dans le cadre familial mais aussi dans le cadre de centres hospitaliers. C’est en Chine la liaison la plus évidente entre ethno-médecine et médecine classique. Dans ce cadre des aliments, et surtout des plats, peuvent être considérés, à juste titre, comme des « alicaments ». Le cuisinier n’est pas l’ennemi du médecin mais son allié. On peut creuser sa tombe avec une fourchette mais renforcer sa santé avec des baguettes.

Auteur écrivain et rédacteur de presse. A commencé la pratique des arts martiaux en 1958. S’est spécialisé dans les pratiques chinoises de santé et d’éveil depuis 1969. Enseigne et transmet depuis 1974. De ce fait il peut être considéré comme un pionnier en la matière.

La conférence-atelier : Yin Yang Wuxing – Les Cinq Eléments (ou actions !) en énergétique chinoise et dans la vie de tous les jours.  

« Un Yin, Un Yang (le Tao), Cinq actions fondamentales ».  C’est ainsi que l’on peut définir ce principe essentiel qui motive l’énergétique chinoise dans toutes ses applications terrestres, donc concrètes.

Que ce soit en acupuncture, dans la pharmacopée, en massage et automassages, en diététique et diétothérapie, en cuisine, en horoscopie traditionnelle, dans le géobiologie chinoise (Feng Shui), dans les arts dits « martiaux » (Wushu – littéralement Art de la Bravoure – ), en musique, en peinture et jusque dans les classiques de la littérature les « Cinq Eléments » sont incontournables et structurent ces multiples applications de l’énergie en mouvement qui se matérialise dans une activité humaine.

En réalité ils régissent les rapports subtils existant entre l’Etre Humain et son environnement direct et indirect. La nature, le cosmos, le Tao.  Cette conférence démonstration aura donc pour but d’envisager le côté « théorique » mais surtout, et heureusement, le côté pratique de la chose. Et donc une pratique très accessible de ces « Cinq Eléments » mettant en œuvre microcosme  humain et macrocosme  « universel ».  Il s’agira donc, pour celles et ceux qui le souhaitent, d’un atelier principalement basé sur la « Posture de l’Arbre » et son évolution dans le mouvement des « Cinq Actions ».

« Lorsque la nature peut fort bien se passer de l’être humain, l’être humain ne peut pas se passer de la nature. Il est simplement dans l’intérêt de l’être humain de respecter la nature ».
Prince Liu An (179 122 Av. J.C.)  Traité du Houai Nan Tseu (Wainanzi) Chapitre VII.  (Philosophes Taoïstes 2 – La Pléiade NRF Gallimard).

Biographie

Est actuellement reconnu en Chine comme le successeur en titre du Maître chinois Wang Zemin (1909 2002) à la tête d’une école dont l’origine remonte au XIIe siècle et est « Maître Héritier » (Shengren Daoshi) de la cinquième génération de la Branche du Xingyiquan du Hebei. Une stèle franco-chinoise a été érigée à Shenzhou dans le Hebei, au mémorial de Li Laoneng pour officialiser ce fait. Aucun autre non-Chinois n’a été, jusqu’ici, honoré d’un tel titre. Le Xingyiquan est avec le Taijiquan et le Baguazhang l’un des trois arts  du poing « ésotériques » de la Chine et comporte une partie importante liée à l’alchimie interne (Neidangong), donc à la pensée taoïste classique.  En Chine cet art est officiellement « trésor spirituel et immatériel et héritage culturel et historique de la Chine ».  En France Georges Charles est le fondateur des Arts Classiques du Tao qui regroupe plus d’une soixantaine d’associations déclarées et une centaine d’enseignants.  Il a publié une trentaine d’ouvrages édités et traduits dans plusieurs langues ainsi que de très nombreux articles et hors séries de presse.